Actualités sites

VENIPER 

Salut à vous, amis volants,

une rapide communication pour vous éviter la (mauvaise ?) surprise si vous venez voler au Revard et prévoyez d’atterrir à Veniper: la parcelle haute (au dessus de la manche à air) a été labourée et ne doit plus être utilisée pour poser ! Reste en revanche la parcelle du bas (le long champ orienté nord-sud sous la manche à air) pour un atterrissage encore confortable. (cf PJ) Attention toutefois à la ligne électrique qui borde le bas du terrain, côté ouest. Un affichage sur site sera bientôt mis en place.

L’explication : après des années de bons et loyaux services et une cohabitation apaisée avec les parapentistes, l’exploitant a passé la main. J’ai rencontré cette semaine les deux jeunes nouveaux exploitants pour parler de l’avenir de notre terrain favori. Ils sont sympathiques, n’ont pas l’intention de nous interdire d’utiliser le terrain mais ont des contraintes fortes liées à leur exploitation. Ils vont cultiver des céréales (du blé pour l’instant) sur la parcelle haute, qui ne sera donc plus utilisable jusqu’à la récolte au mois d’août, et peut-être pas plus ensuite si le terrain est ensemencé en colza (ils n’ont pas encore décidé). La parcelle du bas servira à faire du foin et reste autorisée pour atterrir mais il faudra se faire « léger » quand l’herbe sera haute au printemps. Encore plus que jamais, on dégage par le chemin sitôt posé et on plie dans la zone aménagée à côté du parking.

L’atterrissage dans le champ de céréales d’un pilote inconscient ou maladroit causerait (quelle que soit la période, et surtout au printemps, quand le champ semblera bien vert et ras vu d’en haut) du dégat irrémédiable aux cultures. Vous êtes assurés en responsabilité civile, c’est obligatoire, il faudra peut-être faire jouer votre assurance fédérale pour dédommager les exploitants cas échéant. Mais surtout, la répétition de posés « hors-terrain » risque fort de remettre en question l’utilisation de la parcelle du bas comme atterrissage, ce qui serait préjudiciable à tous. Si vous n’êtes pas sûr de la précision de votre approche, utilisez plutôt l’attero du Topet-Aixam qui est immense et moins sensible.

Nos décos et atterros sont rarement des espaces dédiés au vol libre. Nos possibilités de pratique reposent souvent sur des accords fragiles avec les propriétaires et les exploitants de terrains agricoles, c’est le cas à Veniper. Ne l’oubliez pas, volez libre et responsable. Merci de faire tourner l’info autour de vous et bons vols !

                                  

Bruno, président Entre Ciel et Terre, Aix-les-Bains

______________________________________________________________________________________________________________________________________

Les règles concernant la zone de posé au dessus du terrain de foot à Saint Hilaire du Touvet évoluent suite au changement de propriétaire.

  1. L’atterrissage est toléré pour les deltas et les parapentes mais au plus près de la manche à air (voir carte). Attention, le terrain ne sera plus régulièrement fauché, il convient donc de plier son matériel sur le chemin afin éviter toutes dégradations.
  2. Pente école et gonflage sont interdits sur l’ensemble du champs et quelle que soit la hauteur de l’herbe.

Merci de bien vouloir respecter cette réglementation afin de garder la possibilité d’atterrissage sur le plateau en cas de vent du Sud prononcé.  Dans les autres cas, privilégiez l’atterrissage classique du syndicat, qui se trouve juste derrière le décollage Sud.